ba-sans-famille
Bonjour et bienvenue sur le forum de BA sans famille.
N'oubliez pas de vous présenter si vous souhaitez avoir accès au forum.

Merci et à bientôt !

la notion de dominance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la notion de dominance

Message par mazard le Lun 21 Fév 2011 - 18:32

je voudrais résumer le livre de barry eaton "dominance mythe ou réalité"
il m'a semblé important d'évoquer cette notion car nous construisons notre relation au chien en fonction de notre croyance (ou non)en la nécessité de dominer notre chien , d'être le chef de meute.

ce petit livre explique très bien les différents travaux de différents chercheurs sur les ressemblances et différences avec le loup .
la notion de dominance est issue de l'observation de la meute chez le loup, or l'origine de la meute est une stratégie de survie du loup en fonction des ressources
l'auteur démontre d'après les différents travaux que le comportement du chien est bien loin de celui du loup. le chien habitué au fil des siècles à vivre à proximité de l'homme, n'a pas eu besoin de construire des stratégies de survie; son comportement vise à favoriser ce qui lui procure du plaisir
l'auteur définit la notion de dominance : comme restant pour l'homme une intention ( calculée) d'exercer de l'influence d'avoir de l'ascendant...
chez le loup être dominant alpha c'est pour pouvoir assurer sa descendance( notion de dominance /hiérarchie), cela ne peut pas être interspécifique et nous n'avons pas la capacité à fournir au chien les comportements ritualisés qui permettraient d'affirmer note statut de dominant .
de plus chez le chien la notion de dominance serait liée au contrôle de la ressource ce qui est diffèrent du statut hiérarchique
cela implique toujours une interaction entre deux individus et non pas un caractère d'un individu ( mon chien est né dominant) et le comportement du chien dépendra de ses apprentissages et de sa motivation à contrôler la ressource et de la valeur de la ressource. la réponse du chien variera en fonction de son adversaire et l' évaluation des possibilités de se préserver ( rester en vie)
il s'agit plus de détermination du chien et d'évaluation des données de la situation que de caractère dominant
l'auteur démontre aussi que le chien nous perçoit comme une espèce différente et ne nous inclue pas dans une meute
"le chien développe un attachement social à ses maitres"

l'auteur indique également que la notion de meute chez le loup est aussi remise en cause en fonction des conditions de vie des loups et de leur observation

il passe en revue ce que l'on nous a appris comme étant des lois de la meute ( manger avant le chien , ne pas autoriser le canapé, ne pas laisser le chien dans l'entrée , coucher son chien sur le dos etc)

l'auteur revient sur l'explication du comportement du chien:" les stratégies qu'il a mis en place à travers un apprentissage pour atteindre ses objectifs" " si les comportements dirigés vers un objectif sont renforcés, même par la non intervention des maitres , le chien persistera dans son comportement. "
le chien cherche ce qui est agréable et fuit ce qui est désagréable , tous ses comportements ( soit en surcroit soit inhibés ) auront pour objectif la recherche de ce qui est agréable

l'auteur explique que les programmes de rétrogradation hiérarchique sont nuisibles
il indique l'importance pour chacun de s'informer de socialiser son chien de l'éduquer de lui donner des repères d'être cohérent juste et de apprendre à lire le langage canin.

voilà , j'espère que ce résumé vous donnera envie de lire ce livre et de regarder votre chien autrement.
la valeur de la relation avec notre chien , tient en la confiance que nous lui accordons et qu'il nous accorde, comment peut il avoir envie de nous faire plaisir en obéissant par exemple si cela se fait dans le conflit? si le chien doit être stressé parce que contraint il développera plus facilement des troubles du comportement. il ne faut pas oublier que lorsque notre chien ne fait pas ce qu'on lui demande c'est parce que : nous ne lui avons pas appris ( nous lui avons juste dit non , je ne veux pas ça , mais quoi d'autre à la place?) il ne nous comprend pas parce que notre attitude physique est distincte de ce que nous disons.

exemple( que je prend à C; Collignon éducatrice canin)mon chien reste à coté de moi dans la cuisine , il convoite un morceau de poulet, je pars deux minutes , il vole le morceau de poulet . j'ai juste oublié que la distance est très importante pour le chien prés du poulet = ça lui appartient. et je ne le lui ai pas demandé . si je lui demande de s'éloigner et que je lui apprend le pas toucher, et qu'en plus je le récompense de le faire , il ne volera pas le poulet)


ps: j'espère respecter le règlement du forum en faisant le résumé d'un livre ? en citant des noms ? si non je m'en escuse




mazard
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin Nombre de messages : 92
Age : 53
Localisation : muret
Département : haute garonne
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la notion de dominance

Message par Invité le Dim 13 Mar 2011 - 18:01

Je n'ai pas lu ce livre, mais je trouve que tu as parfaitement raison, tout comme ce livre. J'ai beau aimer mon chien et bientôt mes chiens, je ne les laisse pas tout faire, loin de là, j'avoue qu'avec la petite nouvelle qui arrivera dans la semaine, Fara, je vaiss avoir beaucoup de travail, mais je l'aimerai tout de même, et je lui apprendrais, prenant du temps, je devrais aussi affirmer ma dominance, car c'est une forte tête. Même Shadow, mon chien de 1ans et demi, il joue encore de temps en temps les forte de têtes, mais je me charge vite fait de lui montrer qui domine, je le trourne sur le dos, ou le met en position de soumission. Après ça va mieux. De temps en temps, il a besoin qu'on lui rappel son rang dans la famille. Mais ce n'est pas pour ça qu'il n'est pas heureux, je peux vous dire il est gâté, mais j'ai trouver la manière de faire pour gâter mon chien, sans qu'il devienne pourri-gâté... Shadow va même avoir une toute nouvelle amie qu'il à rencontrer hier, et qui arrive dans la semaine pour un essai de 10jours, et j'espère définitivement. Avec la petite Fara, X malinois, je vais avoir beaucoup de travail pour l’éducation, mais je devrai m'en tirer. Il est vrai que je n'ai que 18 ans, mais je connais les loups presque par-coeur, leur mode de vie et tout, et je connais donc très bien les chiens et leur comportement, du fait que j'ai vécu depuis ma naissance avec nos compagnons à 4 pattes. Pour Fara, j'espère y arriver, et j'ai voulu la prendre, parce que dans la famille ou elle se trouve, un enfant à déclaré une allergie aux poils de chien. Alors ils préfèrent donner la petite chienne qu'ils ont depuis peu de temps que leur chien de 14 ans, qui est déjà aveugle, sourd et commence à avoir de la peine à se déplacer, ils veulent lui permettre de terminer ses jours dans la famille qu'il à toujours connu. Je comprends parfaitement cela, et Fara m'a plu dès que j'ai vu les photos, et la voilà qui arrive dans la semaine. Je suis super heureuse d'avoir pu sauver cette petite chienne, lui éviter la SPA ou pire. *Par chance sa famille vit tout prêt de la notre, et la proximité permet à l'ancienne famille de continuer à venir voir leur petite Fara qui se métamorphosera en une chienne éduquée^^

Voila, encore merci d'avoir publier cela, trop de gens ne connaissent pas cela, et c'est bien souvent la cause des chiens qui deviennent agressif. Personne ne leur impose de limite, et personne ne leur apprends l'amour, alors ils deviennent d'abord indiscipliné, donc il se font punir à longueur de temps, et ils deviennent agressifs. Les chiens agressifs, ne sont rien d'autre que des chiens incompris depuis leur plus jeune âge... Voilà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la notion de dominance

Message par mazard le Dim 13 Mar 2011 - 18:55

et bien ou je me suis mal exprimée ou tu n'as pas bien lu !!!!
c'est tout le contraire, relis donc ce qui est écrit stp
le comportement du chien n'a plus rien à voir avec celui du loup !!!
Un chien n'est pas dominant de caractère il est plus ou moins déterminé à obtenir ce qu'il veut.
Dans une situation à un moment donné il va chercher à avoir le dessus avec un congénère (mais jamais un humain parcque ça ne se passe pas comme ça entre espèces différentes)
Tu n'as pas besoin d'être dominante avec tes chiens , si ils ont besoin de règles tu peux les faire respecter de manière positive , car le chien cherche ce qui est agréable et fuit ce qui est désagréable. à toi d'avoir une relation de confiance .
Un chien se couche de lui même sur le dos quand il y a conflit avec un autre, si tu le couches tu le brutalises psychologiquement parce que c'est considéré pour lui comme une mise en danger et je me demande qu'elle confiance il t'accorde, un chien peut obéir par crainte de son maitre ou pour éviter la punition , mais est ce que tu trouves cela vraiment intéressant comme relation?

es tu sure alors de comprendre les chiens ?

un chien peut être éduqué à vivre dans une société d'humain tout en respectant son comportement canin, il est vrai qu'il est important de comprendre son chien , mais plutôt son langage et non de penser qu'il doit être mis ou remis à sa place dans un rang imaginaire d'une meute humain chien . Es tu capable de te faire comprendre de ton chien par des rituels canins? non bien évidemment tu n'es pas un chien alors laisse tomber ton idée de dominance et de meute et achète le livre


mazard
Nouveau membre
Nouveau membre

Féminin Nombre de messages : 92
Age : 53
Localisation : muret
Département : haute garonne
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: la notion de dominance

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum